Catégorie : Blog

Catégorie des articles de blog

L’interview de Johnny Lagneau par podcast.lu

Juin 2019. J’ai participé à un podcast luxembourgeois dédié aux Startups. Une nouvelle expérience à laquelle j’ai pris goût. Après mon interview ici même pour notre blog, j’ai sauté sur l’occasion pour partager valeurs et expériences avec la communauté. Je vous explique tout.

Bouchons, retard et trac.

Après un retard identique de 45 minutes (E411 + A6 + premiers départs en vacances= 🚗💩🚗💩🚗💩🚗💩), Stéfanie et moi nous croisons devant l’entrée principale de la House of Startup au 9 Rue du Laboratoire à Luxembourg. J’avoue, j’ai le trac, c’est mon premier podcast et mes expériences passées avec des journalistes ne sont pas mémorables (la peur de dire des bêtises me fait dire… des bêtises 😋🤭).

Quand on me demande de parler, je n’ai pas envie de m’arrêter.

C’est aussi une première pour Stéphanie et ça m’aide beaucoup, la pression redescend, on s’installe dans la salle de réunion du Checkpoint Corner de la HoST, petit briefing de Stéfanie, lecture des questions et c’est parti. Le grand saut dans l’inconnue. Enfin, l’inconnue n’aura duré que les 30 premières secondes. Je n’ai eu qu’a répéter ce que j’explique depuis des années :

  • #LeanStartup
  • #MVP
  • #Startups
  • #innovation
  • #rencontres
  • #entrepreneuriat
  • #DeveloppementPersonnel

Une heure plus tard, l’interview arrivait à son terme. Personnellement, j’aurais pu discuter pendant encore une heure de plus. 🕐

Je vais tout de même vous donner les liens vers mes complices d’aventure entrepreneuriale :

Et le lien vers le site de Philippe Ledent .

Difficile de conclure un article alors que la conclusion est déjà présente dans le podcast. 🤔 Je vais tout de même le faire en vous demandant de partager le podcast, d’y ajouter un pouce bleu, d’activer la cloche et de mettre un commentaire constructif sur YouTube.

Je vous laisse suivre le lien vers youtube.

Vignette youtube de podcast.lu

Sur Spotify.

Sur leur site.

Je tiens à remercier Stéfanie pour cette tribune et je souhaite à Podcast.lu, ainsi qu’à ses créatrices, un succès mérité et des interviews au moins aussi bons que les deux premiers intervenants.

MERCI mesdames 😎🥳

Foundation SaSS, un framework CSS et javascript parfait pour développer le MVP de son applications web.

logo warrigal cœur logo foundation

Foundation 6: personnalisation totale.

Foundation est un framework HTML/CSS/JS qui simplifie la réalisation des interfaces graphiques de vos MVP. Nous utilisons Foundation depuis 2014 pour réaliser des landing pages, des backend d’application web, des front-end d’applications web, des sites e-commerce et des sites internet comme celui sur lequel vous lisez ce billet de blog. L’utilisation d’un outil comme celui-ci nous permet de gagner un temps considérable entre la validation graphique des maquettes visuelles et la réalisation de celles-ci sous forme de pages HTML.

Ce genre de framework donne déjà un avantage face au développement classique d’interfaces web, le fameux combo HTML+CSS+JS. Il nous faut 20 à 30 % de temps en moins pour un résultat identique. Nous avons donc décidé de baser nos réalisations web en utilisant cette technologie. Pas besoin de réinventer la roue, la plupart des éléments nécessaires à la bonne réalisation d’interfaces graphiques sont présents. Nous avons par contre une liberté totale personnalisation. C’est toute la beauté de l’outil.

Foundation 6.5: des fonctionnalités importantes dans la réalisation d’interfaces graphiques pour MVP.

Les différentes améliorations successives ont permis de rendre le framework de plus en plus pratique et rapide à utiliser. Les fonctionnalités importantes de ce framework sont les suivantes :

  • Un système simple de grilles flexbox pour le positionnement des éléments.
  • Des feuilles de styles « variabilisées » pour personnaliser les boutons, les formulaires…
  • Une feuille de style par défaut avec reset, typographies…
  • Un système de layout responsive pour adapter les interfaces graphiques aux différents navigateurs web et mobiles.
  • Des éléments d’interfaces comme des tableaux, onglets, pagination mis en forme en CSS.
  • L’intégration de fenêtres modales.
  • L’ajout de tooltips.
  • Les mises à jour régulières lui permettant de suivre l’évolution des navigateurs.
  • Et bien d’autres.

Lors de sa sortie, Foundation 6.5 comportait de nombreuses nouveautés. Par exemple, l’ajout de Motion UI qui permet l’intégration rapide d’animations et transitions, l’ajout et l’amélioration de divers plug-in tel que Sticky qui permet de fixer un objet au scroll. La grille de positionnement ainsi que les media queries sont elles aussi améliorées et simplifiées.

Un gain de temps énorme. Le temps de compilation divisé par 7 grâce à Panini. De 🚗 à 🏎.

Le plus important avec cette version est Panini qui est propulsé par Gulp. Non, ce n’est pas un sandwich pressé entre deux grilles chaudes.

Un panini chaud

Panini permet la compilation du sass en css, la compilation de tous vos fichiers JS et la compression de vos pages HTML. Cette compilation HTML autorise l’utilisation d’inclusion vous permettant d’utiliser une seule page “header” pour l’intégrer dans toutes vos pages telles que vous le feriez en PHP. Toutes ces compilations sont faites en moins d’une seconde, ce qui est bien plus rapide qu’avec compass, utilisé par la précédente version : Foundation 5. À titre d’exemple, notre dernier projet en Foundation 5 mettait plus de 5 secondes pour terminer sa compilation. Avec Foundation 6 le projet est compilé en 0,750 seconde ! Un vrai plaisir de travailler dans ces conditions. 🎈🎉

50 % de code compilé en moins 🛒, on dirait le black friday.

Au final, votre code compilé est réduit de prêt de 50 %, ce qui est une très grande évolution par rapport à Foundation 5.

Petit désavantage, bien que le poids final de votre code soit très léger, le dossier complet de production avoisine les 100 Mo ce qui peut sembler un peu dérangeant au début, mais quand vous voyez que le résultat est deux fois plus léger que vos projets précédents, cela en vaut vraiment la peine.

Avec plus d’une cinquantaine de projets réalisés entièrement avec Foundation Sass depuis 2014, nous avons eu l’occasion de voir évoluer ce framework et nous en avons acquis une bonne expertise. La puissance, la simplicité et la rapidité de Foundation 6.5 en font un framework très abouti et agréable à utiliser. Nous le conseillons dans un grand nombre de situations et il fait toujours le job, quel que soit le MVP à réaliser.

Le yeti de Foundation avec deux écrans

Vous souhaitez discuter avec nous de votre projet d’application web et de son interface graphique?

Contactez-nous maintenant.

Interview de Johnny Lagneau, CEO et Lean Startup coach

Co-fondateur et CEO de Warrigal

Quel est ton rôle chez Warrigal ?

« Je coach nos clients en utilisant la méthodologie Lean Startup. Co-fondateur avec Cédric et j’occupe le rôle de CEO de Warrigal. Je m’occupe de la gestion et de la relation avec nos clients, de la gestion de projets, de la partie marketing, des ressources humaines, de la facturation… en somme, tout ce qui est implique mon rôle de CEO. Ma partie préférée est cependant le coaching Lean Startup et les formations. »

Quelle est ton expérience ?

« Je suis diplômé en animation 3D et effets spéciaux de l’École Supérieur d’Infographie Albert Jacquard à Namur. Ça n’a rien à voir avec ce que je fais aujourd’hui, mais il y a bien des similitudes dans la manière d’aborder les projets. Je ne m’étais jamais imaginé dans mon rôle actuel. Les choses se sont faites progressivement, j’ai commencé par une carrière d’indépendant complémentaire en Belgique pendant laquelle je partageais mon temps entre mes clients et les cours de graphisme que je donnais dans des écoles secondaires d’infographie.»

Logo de la Haute Ecole Albert Jacquard à Namur

«J’ai ensuite choisi de me focaliser uniquement sur mon activité d’indépendant dans laquelle j’ai appris beaucoup de choses. J’ai eu mon premier employé, j’ai appris à déléguer mes actions, je me suis de nouveau retrouvé seul, j’ai de nouveau embauché (Julien qui était un de mes anciens élèves), puis j’ai profité de la chance de recruter Simon d’abord en formation en alternance et ensuite comme collaborateur à part entière. »

Logo de 13pixels

«Par la suite, je me suis associé avec Cédric. Ça m’a permis d’aller encore plus loin dans ma progression. Au regard des compétences et de son expérience, Cédric et moi avons décidé de nous tourner vers l’accompagnement de startups et la création de leurs MVPs. Nous avons donc créé Creative Atoms qui a existé deux ans et demi. C’est là que j’ai vécu mon premier échec. Des clients, mauvais payeurs, ainsi qu’une mauvaise collaboration avec participation au capital nous ont forcés à stopper les frais. C’était l’occasion de réfléchir sur nos méthodes de travail, de facturation et d’investissements pour corriger nos défauts, apprendre de nos erreurs et en sortir plus forts et plus expérimentés. »

Logo de Creative Atoms

« Après ces différentes étapes qui ont marqué ma vie d’entrepreneur, j’ai pris le temps de remettre à plat mes réussites. (@JohnnyLagneauNestPasUnMouton et mes 2085 rencontres en un an, Warrigal Startup Camp, Lean Coaching pour Creative Wallonia Engine, mes études supérieures, mon implication à la Jeune Chambre Internationale de Gaume, mon équipe chez Creative Atoms…) Ainsi que mes échecs (Creative Atoms, mon année de présidence à la Jeune Chambre Internationale de Gaume, mon défi d’un article par jour pendant un an…) pour structurer Warrigal Innovation Studio et transformer mes expériences passées en une organisation efficace.

–> Fail fast, learn fast dans toute sa splendeur »

Illustration de Warrigal

Comment vois-tu l’écosystème des startups au Luxembourg ?

« C’est un écosystème encore jeune, plus petit que les écosystèmes des plus grandes capitales européennes. Mais, les actions sont prises à une grande vitesse et leurs résultats sont vraiment impressionnants. J’entends beaucoup d’entrepreneurs se plaindre de la lenteur administrative, ou du manque d’incitants à la création d’entreprises. Certains pays font mieux et sont en avance, mais beaucoup de pays font moins bien et sont en retard. J’aime remettre les faits en perspective et faire avec ce qui existe. Les différentes actions menées ces dernières années sont positives, et c’est ce qui compte. Je pense cependant que des efforts doivent continuer à être réalisés pour attirer de plus en plus de startups et permettre au Luxembourg, Startup Nation, de continuer à s’ouvrir aux startups étrangères qui cherchent un environnement propice à leur développement.

De belles initiatives vont dans ce sens avec notamment la création de la FLSU (Fédération Luxembourgeoise des Start Up) nous permet à tous de nous structurer autour d’une voix commune et d’avoir la possibilité de revendiquer des changements structurels qui doivent nous permettre à tous de profiter d’un écosystème en amélioration continue. »

Qu’aimes-tu faire dans la vie ?

Apprendre tous les jours

« J’adore apprendre. Je suis très curieux et j’essaie constamment de comprendre le pourquoi et l’histoire de ce qui nous entoure. J’aime aussi partager mes apprentissages, mes découvertes tout en gardant l’humilité nécessaire pour rester ouvert à de nouvelles découvertes. Je fonctionne par périodes de curiosité intenses. Par exemple, en ce moment, je suis très branché astronomie et j’essaie de combler ma passion pour l’infiniment grand. Ça m’amène à découvrir d’autres sujets et j’avance donc par opportunités d’apprentissage. Ce que je peux dire, c’est que lorsque je découvre un sujet qui me passionne, j’en deviens accro. Je me forme continuellement dans des méthodologies pratiques comme le growth hacking, l’Effectuation, le Customer Development, le Lean Startup, l’Inbound Marketing, le coaching, etc.

Je profite aussi d’un maximum de podcasts, d’audiobooks et de chaînes YouTube pour éponger ma soif de connaissance. »

Le breakdance comme ligne de conduite

« À part ma soif de connaissances, je suis un grand fan danse et plus particulièrement de breakdance que je pratique depuis 22 ans. Je donne d’ailleurs cours de breakdance depuis 20 ans. C’est mon exutoire, mon moment de détente, et ça m’a aussi permis de m’offrir mes études supérieures. J’essaie d’appliquer dans mon travail les principes que j’inculque à mes jeunes élèves. Respect, volonté et répétition. »

Respect

« J’applique le respect dans toutes mes relations, que ce soit les relations de travail ou les relations amicales et familiales. Ça implique d’écouter, de faire un effort de compréhension et d’empathie. Tout le monde y gagne. Les relations sont apaisées et plus constructives. »

Volonté

« Sans volonté, on ne peut atteindre aucun résultat. Avec une volonté forte, les apprentissages se font plus rapidement. C’est valable aussi bien en breakdance qu’en création deSans volonté, on n’atteint aucun résultat. Avec une volonté forte, les apprentissages se font plus rapidement. C’est valable aussi bien en breakdance que dans l’entrepreneuriat et donc en création de startups. En breakdance, certaines figures sont très compliquées, voire même dangereuses à réaliser. Sans une bonne dose de folie et de conviction, ces figures sont impossibles à réaliser. La volonté entraîne la croyance en ses capacités. Croire en soie provoque de l’audace. L’audace vous différencie.startup. En breakdance il y a des figures très compliqués/dangereuses à réaliser. Sans une bonne dose de folie et de croyance en soie, ces figures sont impossibles à réaliser. La volonté entraîne la croyance en ses capacités. Croire en soie provoque de l’audace. L’audace vous différencie. »

Répétition
Logo IAM

Graham Greene

La perfection n’est approchable que par la répétition.

« J’ai passé mon adolescence avec cette citation de Graham Greene reprise par le groupe de Rap IAM dans leur chanson « Quand tu allais, on revenait. » Cette chanson et l’ambiance art martial de l’album résonnaient en moi aussi grâce aux conseils de mes différents professeurs de judo.


Mon prof de judo me le répétait déjà pendant les entraînements :

‘Johnny, tu pourras dire que tu connais cette technique quand tu l’auras réalisée 10 000 fois sans faire d’erreurs.’ Motivant ! 🤣

Depuis, j’y pense constamment et j’applique cette méthode dans toutes mes actions quotidiennes (et en rythme s’il vous plait 🎶🎵🎶.) »

Du temps en famille

« Par-dessus tout, ce sont bien évidemment les moments passés en famille qui sont les plus importants de ma semaine. Pas toujours très simple de gérer son temps de travail efficacement, mais je me suis donné des limites à ne pas dépasser (trop souvent). J’essaie de ne pas travailler les week-ends pour me consacrer totalement à mon épouse et à notre petite fille. »

Que vois-tu pour Warrigal dans 5 ans ?

« Dans 5 ans, j’imagine plusieurs points clés pour Warrigal. »

Le premier est notre partie Lean Startup coaching:

  • « Dans cette optique, nous organisons des Meetups gratuits pour diffuser au maximum cette méthodologie de création de startups. Je pense que plus les startups utiliseront la méthodologie Lean Startup, plus nous aurons de startups à atteindre leur « Product Market Fit ». C’est tout l’écosystème qui en profiterait. Nous voulons sortir du cadre Cahier des charges+budget+prestation et travailler dans une optique plus orientée MVP. C’est en définissant les MVPs par le biais de la découverte de vraies solutions qui résolvent de vraies problématiques clients que nous pourrons aider nos clients à avancer rapidement et efficacement. »
  • « Nous voulons sortir du cadre Cahier des charges+budget+prestation et travailler dans une optique plus orientée MVP. C’est en définissant les MVPs par le biais de la découverte de vraies solutions qui résolvent de vraies problématiques clients que nous pourrons aider nos clients à avancer rapidement et efficacement. »

Le deuxième est le développement de MVPs:

  • « Nous avons pour ambition d’être l’Innovation Studio de référence pour le Luxembourg, la Belgique et la région Grand est assez rapidement. Pour y arriver, nous avons une stratégie claire que nous avons déjà mise en place avec des objectifs clairs. Nous sommes actuellement spécialisés en applications mobiles et en développement de Software As A Service. Les prochaines années, nous allons continuer de nous perfectionner dans ces deux métiers et y ajouter des spécialisations de type blockchain, intelligence artificielle et internet des objets. »
  • « En parlant de MVP, nous prévoyons de créer une startup par trimestre et de développer de facto quatre MVP par an pour tester les hypothèses de ces startups en suivant les principes de la méthode Lean Startup. Quand je vous parle de répétition. ;-)” “Nous avons pour ambition d’être l’Innovation Studio de référence pour le Luxembourg, la Belgique et la région Grand est assez rapidement. Pour y arriver, nous avons une stratégie claire que nous avons déjà mise en place avec des objectifs clairs. Nous sommes actuellement spécialisés en applications mobiles et en développement de Software As A Service. Les prochaines années, nous allons continuer de nous perfectionner dans ces deux métiers et y ajouter des spécialisations de type blockchain, intelligence artificielle et internet des objets. »

Ce qui nous amène à notre partie Startup Studio :

  • « Dans 5 ans, nous devrons avoir trouvé un modèle de financement et de croissance propre pour chacune des startups que nous aurons démarré. Les startups validées sortiront de la structure Warrigal pour devenir autonomes.Du point de vue des compétences, nous devrons avoir structuré notre équipe en escouades spécialisées et ultra-compétentes pour sécuriser le développement technique de nos projets. »
  • « Du point de vue des compétences, nous devrons avoir structuré notre équipe en escouades spécialisées et ultra-compétentes pour sécuriser le développement technique de nos projets. »

Et que deviendrait notre partie Agence?

« Notre mission est de créer de vrais MVPs réalistes et qui apportent de la valeur à nos clients, nous continuerons à les réaliser avec ferveur et motivation. Déjà aujourd’hui, nos différentes expériences nous apportent des apprentissages qui servent nos clients. »


« Ce n’est que le début de l’histoire 🎉🤞🐱‍🏍. »

Gagnez du temps dans la création de votre MVP. Utilisez Flutter.

Flutter est une solution parfaite pour les startups qui veulent développer une application mobile.

De plus en plus de startups ont besoin d’une application pour leur service. En tant que startup studio, nous avons donc dû nous pencher sur les solutions disponibles pour pouvoir répondre au mieux à la demande croissante et d’efficacité.
Le plus performant est bien entendu de développer des applications natives, mais cela demande du temps et des ressources pas toujours accessibles. C’était donc assez difficile de s’engager sur cette voie alors que l’idée d’un MVP est de pouvoir prototyper efficacement et de pouvoir itérer rapidement.
C’est justement dans cette optique que Google a dévoilé son champion pour venir concurrencer NativeScript, React Native, Ionic et autres frameworks hybrides : Flutter.

Qu’est-ce que Flutter ?

Comme dit précédemment, Flutter est le framework de développement mobile multi-plateformes de Google. Il permet donc d’avoir une seule codebase pour iOS et Android, ce qui est un énorme gain de temps !
Il est écrit dans le langage Dart, un langage typé orienté objet assez intuitif à apprendre, et est également libre et open source, ce qui est en adéquation avec les valeurs que nous nous efforçons de respecter.

Flutter : It’s all Widgets !

Avec Flutter, tout se rapporte à un élément : les Widgets. Vous voulez afficher un texte ? Utilisez le widget Text. Une icône ? Icon. Vous voulez qu’une zone réagisse à un clic ou un autre input de l’utilisateur ? Le widget GestureDetector est fait pour ça !
Ce ne sont bien sûr que de simples exemples, vous pouvez retrouver une liste plus complète dans le widgets catalog sur le site officiel de Flutter. Et encore mieux: un widget ne vous convient pas tel qu’il est ? Vous pouvez le personnaliser de nombreuses manières, afin d’obtenir l’interface parfaite pour vous ! Vous ne trouvez pas ce qu’il vous faut? Faites votre widget vous même.

Qu’est ce qui rend Flutter si parfait pour du développement de MVP ?

Développement plus rapide

Comme vous ne développez q’une seule fois pour deux plateformes, vous divisez votre temps de travail par deux. Mais ce n’est pas tout. D’autres améliorations vous permettent de gagner encore plus de temps.

Vous gagnez en temps et en confort grace au stateful hot reload.

Avec le HOT RELOAD vous pouvez effectuer des changements dans votre code et les voir s’appliquer dans l’application presque instantanément, pas besoin de tout recompiler à chaque fois.

Et la partie STATEFUL? Imaginez que vous testez un formulaire, vous devez entrer les données à chaque fois si vous rechargez. Ici, pas besoin ! Flutter garde l’état actuel des données, ce qui nous permet encore de gagner du temps.

Des applications (beaucoup) plus rapides

Flutter compile le code pour ressortir une application native, à la différence de systèmes comme Ionic/Cordova qui ressortent une web view. Cela permet de bien meilleures performances, qui sont sensiblement égales à des applications développées en code natif. L’affichage des applications réalisées avec Flutter se fait directement par le moteur de rendu graphique du téléphone. Pas besoin de passer par les processus d’affichage du navigateur par défaut.

Pour des explications plus techniques, vous pouvez vous référer à cet article (en anglais) .

Un design flexible

Flutter est prévu pour que ce soit facile de créer vos propres widgets ou de personnaliser ceux qui sont déjà existants. Vous pouvez déjà de base utiliser les styles « Material Design » ou « Cupertino », mais pouvez aisément tout modifier pour obtenir l’interface qui vous fait rêver et que vos utilisateurs adoreront utiliser.

Compatible avec les anciens appareils

Votre application offrira le même rendu que ce soit sur un nouvel appareil ou des systèmes plus anciens, il n’y a pas de coût de supporter d’anciennes versions. Flutter fonctionne à partir d’Android Jelly Bean (4.1) et iOS 8.

Bonus : Flutter pour les applications Web (et Desktop)

Flutter est également décliné en framework pour le développement web, même si cette version est encore en phase de testing. Une version pour les applications desktop est également dans les cartons. Avec ces quatre possibilités de compilation, il sera bientôt possible de réaliser vos applications Androïd, IOS, Web et Desktop (Windows, Apple, Linux) avec une codebase unique.

Cela semble trop parfait pour être vrai …

Flutter n’est bien sûr pas exempt de défaut, mais ils se réduisent petit à petit. Ce sont notamment des problèmes dûs à la jeunesse du framework, comme le manque de librairies pour certaines fonctionnalités et de ressources d’apprentissage, mais la communauté est cependant très active.

De plus en plus d’articles apparaissent sur Medium, les gens répondent aux questions sur StackOverflow, Reddit, ainsi que via le serveur Discord, …

Aucun doute donc qu’il continuera à faire parler de lui !

Curieux? Intéressé? En réel besoin? Contactez-nous pour nous présenter votre projet.


Please complete this form to create an account, receive email updates and much more.
Prénom *
Nom *
E-mail *
Message *
*champs obligatoires

Interview de Cédric Bousmanne

Co-fondateur et CTO de Warrigal

Quel est ton rôle chez Warrigal ?

« Je suis co-fondateur et j’ai le titre de CTO ; ce qui signifie que je gère toute la partie technique avec Simon. Ce qui est très vaste étant donné que nous ne sommes pas beaucoup (définir la structure du site, le nombre de serveurs à utiliser…)  contrairement à Julien qui travaille plus sur l’ergonomie et le visuel du site. »

Quelle est ton expérience ?

« Je travaille depuis plus de 10 ans dans le développement, j’ai commencé comme junior dans une petite agence, je suis ensuite passé indépendant pour cette agence (par soucis de facilité au niveau des trajets). Après ça, je suis parti avec un client et j’ai fait de la consultance pour les startups. Maintenant, je travaille chez Warrigal en ayant un projet avec ce client qui s’est développé sur le côté. »

Comment vois-tu l’écosystème des startups au Luxembourg ?

« Il y a 6 ans, il n’y avait pas toutes ces startups et espaces de coworking au Luxembourg. Ça s’est fortement développé depuis. Je pense aussi que les grosses boites commencent à se rendre compte de l’intérêt d’investir dans ce secteur, elles commencent à changer de direction. Il y a aussi une énorme différence entre le Luxembourg et la Belgique : lorsque le secteur minier s’est effondré, Athus ne s’est pas du tout redressé et est devenu un taudis avec des maisons abandonnées. Alors que le Luxembourg s’est relevé en investissant dans ce qui lui semblait prometteur, c’est-à-dire la finance et les banques. Le Luxembourg étant un petit pays, les décisions se prennent vite, contrairement à la Belgique où il faut convaincre 5 gouvernements pour avancer. Aujourd’hui, le Luxembourg est un petit pays riche qui deviendra incontournable pour les startups. Mais, après tout ce en sont que des réflexions personnelles. »

Qu’aimes-tu faire dans la vie ?

« Principalement passer du temps avec mes enfants. Sinon j’adore découvrir et apprendre de nouvelles choses. Je ne comprends pas les jeunes qui sortent de l’école et qui sont contents de ne plus rien apprendre. Il y a toujours quelque chose à apprendre, que ce soit dans son secteur ou dans la vie en général. J’aime aussi prendre le temps quand j’ai du temps ; par exemple, je me suis perdu en Ecosse et au lieu de rebrousser chemin, j’ai continué sur ma lancée ; j’ai fini par découvrir un vieux château qui n’était pas référencé dans le guide. Tout ça pour dire qu’il ne faut pas chercher à toujours se précipiter. »

Que vois-tu pour Warrigal dans 5 ans ?

« Dans 5 ans ? Je vois une quinzaine de personnes dans nos propres locaux. Avec de nouveaux process pour nous améliorer à tous les niveaux. J’espère aussi qu’on aura sorti 3 projets. »

Interview de Julien Watelet

Graphiste et Web Designer chez Warrigal

Quel est ton rôle chez Warrigal ?

« Je suis graphiste et Web Designer. Je m’occupe du visuel des sites internets et des applications. »

Quelle est ton expérience ?

« J’ai fait mes études à Albert Jacquard et quand je suis sorti, j’ai directement commencé à bosser pour Johnny, ce qui doit faire 4 ans maintenant. »

Comment vois-tu l’écosystème des startups au Luxembourg ?

« Ce n’est pas une question simple, ça ne fait pas longtemps que je suis dans le milieu des startups donc je ne sais pas vraiment dire. Je pense néanmoins que le secteur est en expansion. »

Qu’aimes-tu faire dans la vie ?

« J’aime faire de la moto, de l’avion, voyager. J’aime aussi les restaurants et les sorties »

Que vois-tu pour Warrigal dans 5 ans ?

« J’espère que nous allons grandir »

Interview de Simon Cornet

Développeur Full Stack chez Warrigal

Quel est ton rôle chez Warrigal ?

« Je suis développeur Full Stack, ce qui veut dire que je gère un peu toute la partie technique du développement. »

Quelle est ton expérience ?

« Lorsque je suis sorti des études, après quelques mois de recherche, j’ai commencé à bosser avec Johnny. Ça doit faire presque 4 ans que je travaille pour lui. »

Comment vois-tu l’écosystème des startups au Luxembourg ?

« Sans commentaire. C’est une question assez vague, je n’ai pas vraiment d’idée. »

Qu’aimes-tu faire dans la vie ?

« La course à pied en grande partie. Les jeux vidéo, boire et manger (ce qui est vital aussi) »

Que vois-tu pour Warrigal dans 5 ans ?

« J’espère qu’on sera toujours là, même si je ne vois pas de raison pour que ça change. Je vois une dizaine d’employés peut-être, ainsi que quelques startups lancées. »

Startup As A Service?

Vous avez de bonnes idées mais pas le temps de les réaliser ? Vous n’avez pas d’expérience dans le développement ? Vous voulez continuer votre activité professionnelle afin de financer votre startup ? Voici comment une « Startup As A Service » peut vous aider à lancer votre idée.

Ne pas confondre « Software As A Service » et « Startup As A Service »

Le terme « Software As A Service » est utilisé pour désigner un logiciel qui permet d’utiliser une application mise à disposition à distance par le fournisseur (Netflix, Google Drive, Word) et qui est accessible grâce à des serveurs sur internet. L’application est considérée comme un service. Son utilisation est facturée à la demande (mensuellement, au quota…). Cela permet au public d’utiliser les fonctionnalités de l’application sans avoir besoin de l’acheter. Imaginez si vous deviez payer pour développer votre propre Netflix, cela reviendrait extrêmement cher.

Une « Startup As A Service » a le même principe qu’un « Software As A Service », mais à la place de louer les services d’un logiciel, vous louerez les services d’une startup. Vous engagez une startup pour qu’elle développe votre projet et vous fournisse un produit fini.

Comment une « Startup As A Service » peut vous aider

Le principe d’une « Startup As A Service » ? S’occuper de tout le processus de création d’une startup ! Lorsque vous voulez développer une startup mais que vous n’avez pas le temps car vous êtes occupé ailleurs ou que vous n’avez pas envie de quitter tout de suite votre travail actuel, vous pouvez faire appel à ce genre de service.

Elle se charge de :

  • développer votre idée
  • lancer pour vous votre startup
  • tester les hypothèses
  • les (in)valider
  • les améliorer
  • créer votre page de destination
  • créer votre MVP (Minimal Viable Product)
  • interroger les clients
  • faire votre publicité
  • réaliser l’amélioration continue et le suivi technique après son lancement

Vous le comprendrez donc, une « Startup As A Service » gère absolument toute la partie conception. Elle vous intègre lors de réunion pour avoir votre avis mais la plupart du temps, vous n’aurez pas à vous occuper de quoi que ce soit dans le domaine technique. Vous devrez quand même vous occuper de la partie légale et financière. C’est une bonne idée de passer par une « Startup As A Service » si vous n’avez pas les compétences requises ou le temps pour le développement d’un projet qui vous tient à cœur.

Pourquoi confier votre projet à une « Startup As A Service » ?

Tout d’abord, vous ne perdez plus de temps ou plutôt vous en gagnez; une « Startup As A Service » se base sur des résultats chiffrés plutôt que sur des ressentis pour valider une idée, elle crée un Minimal Viable Product, elle va droit au but. Vous ne perdrez donc pas de temps en vous éparpillant dans de mauvaise direction. Vous gagnez du temps et de l’argent en allant à l’essentiel.

Ensuite, vous y gagnerez de l’énergie. Comme cité dans le paragraphe précédent, une « Startup As A Service » sait ce qu’elle fait. En lui confiant votre projet, vous ne perdrez pas d’énergie à recommencer 3 fois votre business plan, à aller interroger les gens dans la rue et à vous lancez dans pleins d’idées qui ne serviront qu’à vous éloigner encore plus de votre but.

De plus, ça vous permet de continuer votre activité professionnelle en attendant que la startup soit opérationnelle. Vous pourrez continuer de travailler afin de sécuriser votre carrière professionnelle tout en finançant votre startup.

Et pour finir, vous n’aurez pas à vous soucier de la création de votre startup car lorsque la conception sera finie, la startup sera prête à générer des rentrées d’argent. La seule partie à laquelle vous devrez penser est l’aspect légal de votre startup, et pour cette partie nous avons des partenaires de confiance Luxembourgeois et spécialisés dans ces démarches.

Que fait Warrigal pour les entrepreneurs ?

Warrigal lance les startups des entrepreneurs grâce à une équipe motivée, complémentaire, avec des compétences dans différents domaines qui est prête à vous fournir un travail de qualité.

Les startups sont l’avenir des sociétés et ils l’ont bien compris : création de startups, développement continu d’un projet, création de MVP, formation en solo ou en groupe, création d’applications… Ils vous aident à tester les hypothèses, à les (in)valider, à interroger les clients, à développer en continu votre idée et à l’améliorer pour qu’elle corresponde aux besoins des clients. Ils mettent à votre disposition leur expertise.


Please complete this form to create an account, receive email updates and much more.
Prénom *
Nom *
E-mail *
Message *
*champs obligatoires

ETRE LE PREMIER STARTUP STUDIO LUXEMBOURGEOIS

Imaginer, construire, co-créer et lancer 1 à 3 startups par an au Luxembourg

Le Grand Duché de Luxembourg est un endroit de plus en plus attrayant pour créer sa startup. L’écosystème est en pleine croissance, est situé au cœur de l’Europe, dans un environnement fiscale positif. De plus en plus de startups et de d’innovateurs viennent s’installer dans ce petit pays. Malgré tout, ils sont confrontés tous les jours à des difficultés. En tant que Startup Studio, nous sommes constamment en réflexion sur de nouveaux projets à bootstraper. Nous sommes une usine à startups.